Actualités

Le cœur vide

« Celui qui travaille avec ses mains est un ouvrier, celui qui travaille avec ses mains et sa tête est un artisan, celui qui travaille avec ses mains, sa tête et son cœur est un artiste. » St François d’Assise.
Dans son cabinet, atelier, le praticien est un créateur d’œuvres non tangibles. Il ne restera rien de matériel de son action, mais si celle-ci est juste, le monde en sera modifié. Certes, à une échelle microscopique par rapport à l’univers entier mais quel que que soit le niveau de complexité, une action à une petite échelle peut rebondir pour atteindre les niveaux les plus vastes.

Tout cela ne peut se passer que si l’action initiale est sans intention car la résultante ne nous appartient pas. Cette absence d’intention dans le soin se concrétise par la capacité à avoir le « cœur vide » pour laisser résonner la « note juste », cette vibration qui, comme une vague, pourra modifier le désordre pathologique pour lui redonner un mouvement plus physiologique.

image Schä-ferle@pixabay