Actualités

L’herbologie en trois étapes

Dans une publication précédente, nous avions entrevu les difficultés que pouvaient rencontrer les étudiants au sujet de l’apprentissage des produits et des formules de l’herbologie chinoise. S’il n’est pas nécessaire de connaître des dizaines de formules, il est tout de même souhaitable de posséder un éventail assez large pour traiter chaque organe dans une phase de Vide, de Plénitude ou d’attaque par les pervers externes.

Aujourd’hui, nous verrons en trois  points comment apprendre.

1 – Tout d’abord, éduquer son oreille :

– En commençant par les grandes formules généralistes, en choisir quatre, les dire à voix haute plusieurs fois pour s’habituer à les prononcer et habituer son oreille à ces sonorités.

2 – Apprendre les utilisations :

– Prendre ces mêmes formules, en voir l’usage courant,  écrire et répéter nom et utilisation durant plusieurs jours pour bien les intégrer et, si possible, en citant également les produits empereurs et ministres.

3 – La pratique :

– Prendre l’habitude de proposer une formule pour traiter les cas cliniques. Même si ce sont les mêmes qui reviennent toujours, pas de soucis, les choses s’amélioreront progressivement.

Il sera possible d’affiner ses choix en travaillant sur les symptômes qui conduisent à préférer dans un cas précis une formule mieux adaptée que la formule généraliste. Procéder ainsi pour chaque cas.

Pour les produits unitaires :

– Faire des listes de quatre produits dans chaque catégorie, par exemple ceux qui traitent l’Humidité, le Froid, le Qi, etc. Et les revoir régulièrement de manière à en connaître quelques-uns dans chaque catégorie.

Comme pour le vocabulaire et la pratique d’une langue étrangère, les formules et les produits s’accumuleront et seront, avec le temps, utilisés à bon escient.

Image © Dariusz Sankowski – Pixabay

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour ne rien manquer des actualités de notre école et en savoir plus sur la MTC.