Actualités

Le secret des pouls de l’homme équilibré

Dans le Zhen Jiu Jiayi Jing (canon de l’acupuncture du grand médecin Huang Fu Mi écrit vers 260 ap. J.-C.)  il est fait allusion à ce qu’il nomme l’homme équilibré « ping re ». C’est celui qui n’est pas malade.

Quel serait le moyen de l’identifier ? Selon Huang Fu Mi, c’est en comparant les pouls radiaux et carotidiens que l’on pourra le déterminer. Ces deux emplacements doivent présenter des pouls équivalents dans leurs qualités, ils doivent également être en accord tous les deux avec les saisons en cours. Nous avons donc la un moyen simple pour évaluer l’état énergétique du patient, identifier un déséquilibre en devenir même si le même patient a l’impression d’être en forme.

Toute notre technique est une suite de comparaisons, droite-gauche, avant-après, voilà une comparaison où quand tout va bien on trouve une égalité et non une différence !