Actualités

Paludisme et Armoise – 1

Si le paludisme reste peu fréquent en France, en 2018, on dénombrait 228 millions de cas dans le monde dont 405 000 décès. Le vecteur de la maladie est l’anophèle, un moustique qui en piquant l’homme lui transmet un parasite, le plasmodium falciparum.

Les symptômes du paludisme sont des fièvres, des nausées, des vomissements, etc. pouvant entraîner la mort au moment des crises aiguës.

Une des premières molécules utilisées est la quinine sous la désormais célèbre appellation de chloroquine.

Puis, dans les années 1980, la Chine isole à partir de l’Artemisia annua (armoise) une molécule, l’artémisine dont elle fera un médicament. L’artémisine est considérée à ce moment là comme le seul principe actif de la plante. Mais, ça ne sera pas si simple… à suivre

Photo © J. Konradova-Pixabay

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour ne rien manquer des actualités de notre école et en savoir plus sur la MTC.